1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
221 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
16 416 entreprises et 43 130 emplois créés ou maintenus en 2017
Accueil > Initiative Pays de Brest dans la presse

Initiative Pays de Brest dans la presse

Paul Séité succède à François Héliès, son patron durant cinq ans. Un passage de témoin facilité par le coup de pouce de l'association Initiative Pays de Brest.

L'entreprise

Vendredi après-midi, les représentants de l'association Initiative Pays de Brest (IPB), de la mairie et de Pays d'Iroise communauté (CCPI) se sont retrouvés au garage de l'Iroise, à Portsall.

Il y a quelques semaines, Paul Séité et son épouse Coralie ont succédé à François et Aline Héliès à la tête de l'entreprise. Un passage de témoin qui avait tout pour réussir, grâce à l'anticipation du départ à la retraite de l'ancien patron et au soutien d'IPB qui a accordé au repreneur un prêt de 25 000 € à taux zéro.

« Initiative Pays de Brest, créée en 1996, a pour but d'aider à la création ou à la reprise d'entreprises », explique son président, Éric Godet. Les dossiers retenus peuvent permettre à « ceux qui ont l'audace entrepreneuriale » de bénéficier de prêts de 5 000 € à 50 000 €, à 0 %.

« Un passage de témoin idéal »

Le taux de pérennité des entreprises bénéficiaires élevé (93 % contre 70 % en général) rassure les banquiers qui suivent avec un effet de levier : de leur côté, ils peuvent accorder un prêt allant jusqu'à 11 fois le prêt d'honneur! Ce taux de réussite et cette confiance des financeurs s'expliquent aussi par le système de parrainage mis en place. En effet, chaque bénéficiaire est suivi par un parrain, lui-même chef d'entreprise, qui lui apporte son expérience et lui fait bénéficier de ses réseaux. « C'est l'une des clés de la réussite », note le président d'IPB.

Au garage de l'Iroise, c'est une belle histoire qui s'inscrit dans le temps. « Alors que je travaillais dans un garage à Ploudal, le soir après l'école, un gamin du quartier passait chaque jour me voir. J'étais loin d'imaginer que bien des années plus tard, on travaillerait ensemble et que je finirais même par lui passer le témoin ! », révèle François Héliès.

C'est pourtant ce qu'il vient de se passer. Après quatorze années à la concession Renault de Brest, Paul Séité a rejoint, il y a cinq ans, le garage de celui qui le faisait tant rêver enfant. Si, comme le remarque Éric Godet, la création de l'entreprise est une étape difficile, sa transmission l'est également. Aussi, lorsque le repreneur est un salarié connaissant bien l'entreprise, « tout roule ! »

Avec ce bel exemple de reprise, huit emplois sont pérennisés : celui du chef d'entreprise, des trois mécaniciens, des deux carrossiers et des deux secrétaires comptables.

Nul doute que l'entreprise créée par Claude Le Berre en 1969 a encore de beaux jours devant elle...

La lettre ? Initiative S'abonner